LE SYSTEME SCOLAIRE AU CAMBODGE

L’enseignement obligatoire dure neuf ans (de 6 à 15 ans) et comprend l’école primaire et le secondaire inférieur.

  • L’enseignement primaire dure six ans.

  • L’enseignement secondaire est divisé en deux fois trois ans (secondaire inférieur et secondaire supérieur).

En fin de secondaire inférieur, les élèves peuvent choisir de s’orienter vers des formations techniques et professionnelles, dont la durée varie de un à trois ans. Ce secteur est encore peu développé.

 

L’entrée dans le secondaire supérieur est conditionnée par la réussite à un examen national, sanctionné par l’obtention du diplôme « d’éducation de base ».

Les matières enseignées au primaire et secondaire inférieur sont khmer, mathématiques, identité nationale, morale et responsabilités civiques, connaissances quotidiennes pour participer à la vie de la communauté locale et nationale, nature et principes scientifiques et une langue étrangère.

Secondaire supérieur : les matières enseignées au secondaire supérieur sont les mêmes disciplines que celles citées auparavant, avec la mention « avancée » ou « approfondie » ; à cela s’ajoutent des disciplines au choix :

  • Sciences (physique, chimie, biologie, ou sciences de la terre et environnement),

  • Sciences sociales (morale/civisme, histoire, géographie, ou économie) ;

  • Formation professionnelle et technique (nouvelles technologies, comptabilité/commerce, sciences de gestion, tourisme, ou arts).

 

Enseignement supérieur : l’entrée dans l’enseignement supérieur est conditionnée par la réussite à l’examen national en fin de secondaire supérieur (le baccalauréat). Le nombre d’établissements augmente rapidement. Le système d’enseignement supérieur actuel repose en grande partie sur le secteur privé.

syst%25C3%25A8me%2520educatif_edited_edi

LA FORMATION PROFESSIONNELLE :

En fin de secondaire inférieur, les élèves peuvent choisir de s’orienter vers des formations techniques et professionnelles, dont la durée varie de un à trois ans. Ce secteur est encore peu développé. La formation professionnelle d’État est à la charge du ministère du travail et de la formation professionnelle. Les ONG et les entreprises privées, avec leurs structures de formation professionnelle, jouent également un rôle important.

 

LA FORMATION UNIVERSITAIRE :

L’accès à l’enseignement supérieur est réservé aux élèves titulaires du baccalauréat. Une fois le diplôme en poche, les élèves souhaitant poursuivre leurs études doivent faire face à des frais d’inscription très élevés.

A titre d’exemples, ceux-ci s’élèvent par année à :

  • 450 $ à l’institut de technologie du Cambodge,

  • 370 $ à l’université royale des sciences agricoles,

  • 440 $ à l’université royale de droit et de sciences économiques,

  • entre 800 et 1 500 $ à l’université des sciences de la santé.